Tout le monde ne connait peut-être pas Abebe Bikila, pourtant ses performances ne datent pas de plusieurs décennies. Il a été le premier éthiopien et sub-saharien africain à gagner une médaille d'or aux jeux olympiques. Il a été un héros national et a eu une influence importante sur le demi-fond/fond en Afrique.

Sa victoire à Rome en 1960 a été remarquable, non seulement parce qu’il a été sélectionné à la dernière minute, en remplacement de Wami Biratu qui s’était cassé la cheville, mais aussi parce que le sponsor de l'équipe, Adidas, n'avait pas de chaussures qui lui convenait et il a couru la course pieds nus. Pas n’importe quelle course. Le marathon! 42 km à travers les rues de Rome à pieds nus. Il l'a gagné en 2h15'16" - un nouveau record du monde.

Quatre ans plus tard, il est allé aux Jeux olympiques de Tokyo mais peu de temps avant il a dû se faire opérer d’urgence de l’appendicite et donc personne ne s’attendait à une grande performance.   Cette fois avec des chaussures aux pieds, il a remporté la course avec 4 minutes d’avance et a établi un nouveau record du monde en 2hrs12'11".

Quatre ans plus tard, il était blessé et en 1969 il est resté paralysé suite à un accident de voiture. Il est mort en 1973 à l'âge de 41 ans d'une hémorragie cérébrale liée à l'accident.  Après son accident de voiture, il a si bien dit :

"Les hommes qui réussissent rencontrent la tragédie. C'était la volonté de Dieu que je gagne les Jeux olympiques, et c'était la volonté de Dieu que j'aie mon accident. J'ai accepté ces victoires comme j'accepte cette tragédie. Je dois les accepter comme des faits de la vie et vivre heureux."

Nos réussites et nos tragédies font parties de nos vies. Il y aura toujours quelqu'un qui réussira mieux. Il y aura toujours quelqu'un avec plus de tragédies. Comme Bikila, un champion accepte tout comme une partie de sa vie.

Voici des images de la course. C'est une autre époque, mais c'est impressionant. Un marathon qui a commencé de jour et qui a fini quand il faisait nuit:

Retour aux vidéos

Pour moi, c’est une grande course de 800m. Ce sont les premiers championnats du monde en 1983, sur la ligne de départ on retrouve le Brésilien Joachim Cruz (qui gagnera l’année suivante la médaille d’or du 800m aux JO) et l’athlète britannique Peter Elliott (médaille d’argent du 1500m au JO de 1988). Cruz et Elliot aimaient tous les deux courir vite à l’avant, c’est évident sur les 100 premiers mètres.


Retour aux vidéos

L'Irlandaise Sonia O'Sullivan a montré comment gérer une course le plus efficacement possible. Il y avait de très bonnes coureuses dans ce 5000m : des bosseuses pas trop fortes en sprint comme Paula Radcliffe (future Championne du Monde de cross, semi-marathon et marathon) et Fernanda Ribeiro du Portugal (futur championne olympique sur 10000m), et des filles plus rapides comme Gabriella Zsabo (qui sera plusieurs fois championne Olympique, du monde sur 5000m, du monde en salle sur 1500m et 3000m) et Sally Barsosio du Kenya.

Ce jour-là, tactiquement Zsabo a fait une grosse erreur  : les 200 premiers mètres en 30 secondes.

O'Sullivan est restée calme et a rattrapé Zsabo sur les 2 premiers tours, petit à petit, efficacement.

Après ça, même quand les positions ont changés, O'Sullivan est toujours restée en bonne position pour attaquer quand il le fallait.

Regardez la course ici

Retour aux vidéos

 

Une belle course avec un super dernier tour.

La grande Irlandaise, O'Sullivan a gagné les mondiaux en 1995. La petite Zsabo les a gagnés en 1997 et 1999. Les deux étaient rapides en fin de course. Il y avait aussi une éthiopienne très forte - Gete Wami.

Qui gagnera aux JO de Sydney ?

 

Retour aux vidéos

Steve Ovett est probablement mon athlète préféré. Il aimait tellement courir qu'il parvenait à partager son plaisir avec ceux qui le regardaient (mais pas avec ses adversairesà.  Il courait pour gagner, et a souvent fêté sa victoire 100m avant la ligne d'arrivée.

En Septembre 1977, lors de son 13ème 1500m de la saison et deux semaines après avoir gagné un semi-marathon en 1h05, le jeune Ovett (en maillot blanc) a couru aux Championnats du Monde contre les meilleurs coureurs de 1500m de l'époque :

-  John Walker (maillot jaune, Champion Olympique l'année précédente, recordman du mile)

-  Thomas Wessinhage (maillot blanc avec bande rouge, Allemand, très rapide)

-  Jurgen Straub (maillot bleu-foncé, futur médaillé d'argent aux JO)

-  Steve Scott (futur médaillé d'argent aux Mondiaux)

Tactiquement, c'était parfait.  Ovett était toujours en position pour attaquer, c'est généralement ce qu'il a fait lors de ses meilleures courses.

Dans ce 1500 m, on retrouve toutes ses qualités : son endurance, sa technique, ses tactiques, sa confiance et bien sûr, sa vitesse. Regardez le dernier tour.

 

Retour aux vidéos