Imprimer

L’acupuncture, qui est généralement associée à la médecine orientale et pas toujours prise au sérieux dans les pays occidentaux, a gagné en popularité au cours des dernières années. Pourrait-elle être utile pour les athlètes?

Pour les coureurs de demi-fond, la réponse pourrait être oui. Il est toujours souhaitable de récupérer rapidement après l’entraînement, en particulier avant une compétition, mais est-ce que l’acupuncture peut accélérer la récupération?

C'est la question à laquelle des scientifiques taïwanais ont tenté de répondre lors d’une étude réalisée sur 30 joueurs élites de basket-ball. Cette étude a analysé les effets de la stimulation des points d’acupuncture sur les capacités de récupération des athlètes.

Les sujets ont été assignés au hasard à l'un de ces trois groupes contenant chacun dix sujets:
-    Groupe d'acupuncture;
-    Groupe d’acupuncture placebo
-    Groupe de contrôle (qui n'a reçu aucune intervention).

Dans le cadre de l'expérience, chaque sujet a couru plusieurs fois sur un tapis roulant et des données, telles que la fréquence cardiaque maximale, la consommation maximale d'oxygène (VO2max) et le lactate sanguin, ont été recueillies au cours de la période de repos entre les courses et à 5, 30 et 60 minutes après l'exercice.

-    Dans le groupe d’acupuncture, l'acupuncture a été réalisée sur chaque athlète aux points d’acupuncture Neiguan (PC6) et Zusanli (ST36), en commençant 15 minutes avant l'exercice et jusqu'à ce que le sujet soit épuisé.
-    Dans le groupe d'acupuncture placebo, une acupuncture similaire a été réalisée sur chaque athlète, mais à 1 cm des points d’acupuncture PC6 et ST36.  Par conséquent, bien que ces athlètes aient cru recevoir une «vraie» acupuncture, la position des aiguilles ne pouvait pas (selon la théorie de l'acupuncture) stimuler la récupération.
-    Le groupe de contrôle n’a pas eu d’acupuncture.

Les résultats ont montré que les sujets du Groupe d’acupuncture (stimulés aux points d’acupuncture PC6 et ST36) avaient un taux de lactate sanguin nettement inférieur à celui des deux autres groupes 30 minutes et 60 minutes après l’exercice.

Les chercheurs ont conclu en disant : « nos résultats ont apporté certaines précisions sur le développement de programmes d'acupuncture efficaces pour améliorer la capacité de récupération des athlètes élites ».

D'après mon expérience personnelle, l'acupuncture et l'acupression fonctionnent très bien dans le traitement des blessures. Pour ce qui est de la récupération physique, davantage de recherche doit être faite, notamment en mettant l'accent sur les demi-fondeurs élites.  Cette étude a certainement des implications intéressantes et importantes pour les athlètes; la capacité de récupérer peut être le facteur limitant la réalisation de leur potentiel.  Il est essentiel de bien récupérer lorsque l'on s'entraine à haute intensité et haut volume. Peu d'athlètes ont facilement accès à la cryothérapie, à des tapis roulants immergés et à des installations de récupération hi-tech.  Pour ces athlètes-là, l'acupuncture est, peut-être, une alternative tout aussi efficace.