Mon journal d’entrainement hebdomadaire - Introduction

J’écris ce journal dans mon meilleur français (mon dieu). J’espère que ça vous montrera ce que vous pouvez réaliser avec le correct entrainement, les bonnes habitudes, la bonne nourriture, sommeil et les bons choix. J’ai plusieurs objectifs pour les 12 prochains mois, et plus, et ce blog va montrer ce que je fais pour les réaliser.

Un de ces objectifs c’est d’améliorer mon français (pas trop difficile). Un autre objectif c’es d’être en forme pour des excellentes courses l’année prochaine.

Mais mon objectif principale et plus intéressant c’est d’aider le plus de gens possible d’être le plus en forme possible, et donc améliorer énormément le niveau de demi-fond en France.

Pour l’instant en France, il y a plusieurs athlètes de haut niveau (mais pas beaucoup), comme d’habitude, mais il n’y a pas la densité. Ca laisse la porte ouverte pour tous les athlètes qui sont sérieux, pour avoir un grand opportunité pour progresser vers le sommet. Si vous voulez découvrir ce qui est nécessaire, continuez lire, et regardez tout le site www.demifond.com pour trouver d’information et un peu de motivation.


Je le trouve triste quand je vois beaucoup d’athlètes enthousiastes qui soit ne savent pas comment réaliser les résultats dont ils sont capable, soit qui ne choisissent pas faire le travail correcte pour y arriver.

Mes méthodes d’entrainement, pour moi et pour mes athlètes, ne sont pas compliqués. Ils sont simples, mais ca ne veut pas dire qu’ils sont faciles. Ces méthodes marchent (montré par mes résultats et les résultats de beaucoup d’athlètes qui sont préparés de les faire).

Les athlètes qui progressent beaucoup sont ceux qui sont disciplinés pendant les séances, et qui complimentent leur entrainement avec un bon sommeil, un bon nutrition et un bon mode de vie pour le succès. Et normalement, les athlètes qui réussissent sont ceux qui courent bien plutôt que parler de ce qu’ils vont faire.

J’espère que ce blog va vous montrer pendant les prochains mois/années, ce qui est possible quand on prends les bons choix. Et je ne veut pas que vous faites le même entrainement que moi (l’entrainement doit être dessiné pour l’athlète, par l’inverse). Plutôt, observez la discipline, l’assiduité, pendant des mois, des années pour arriver aux objectifs. Le chemin de l’enfer est pavé de bonnes intentions. Arrêtez de dire ce que vous aller faire, et commencez le faire.

Aujourd’hui c’est le 31 juin. J’ai 49 ans. Je pèse 69kg, donc je suis trop lourd pour mes épreuves. Quand j’étais plus jeune je pesait 59kg, et je me suis senti super. Courir était facile, presque sans effort. Les prochains mois, on va voir un baisse de mes poids et une amélioration de mon endurance, puissance et vitesse (si je peux le faire , n’importe qui peut le faire). Pour juillet, je vais jouer un peu avec l’entrainement – plusieurs footings, des renforcements et des demi-séances, pour habituer le corps et retrouver la vitesse, la puissance et la cadence, et puis le mois d’aout sera un demi-repos avant que le vrai entrainement commence (doucement), à partir de septembre, avec mon groupe.

A cause de mes défauts biomécaniques, et parfois des erreurs ou des accidents, j’ai eu beaucoup de blessures pendant les années. Et grâce à ces blessures j’ai beaucoup appris comment minimiser les risques et les récurrences de ces blessures en comprenant mon corps et en renforçant mes défauts. Depuis j’ai fracturé mon pied en 2011, j’ai perdu beaucoup de puissance et d’endurance, j’ai fait que des petits périodes de bon entrainement, mais enfin, je comprends beaucoup mieux les complexités du pied et je travaille fort pour le renforcer et le protéger. Je vais faire les compétitions avec enthousiasme en 2014-2015. Mon objectif c’est d’être en forme pour un vieux.

Comment je vais le faire ? C’est moins facile à mon âge qu’à 25 ans, mais ce n’est pas compliqué, et ça marche pour tout. Pas de régimes. Simplement la nourriture de haute qualité ; de sommeil suffisant ; une routine qui fonctionne autour de ma famille, et mon travail (si vous n’avez pas des enfants pour l’instant, profitez-vous, parce qu’ils sont un défi intéressant). L’entrainement (volume et intensité) sera progressif, et dessiné pour mes capacités. Donc mon avis est de ne me recopier pas (sauf l’assiduité et la fréquence). Une chose qui marche très bien c’est de commencer après 2 ou 3 semaines avec la fréquence de sorties, ça veux dire pour moi 10 sorties par semaine. Parce que le corps n’est pas habitué, je commence par des sorties les matins de 5 à 15 minutes, et chaque semaine j’ajoute quelques minutes. 5 minutes deux fois par jour est presque rien, mais ça laisse les tendons et les ligaments adapter ; les muscles adaptent rapidement à l’entrainement, et si on ne laisse pas les tendons et les ligaments adaptent on sera facilement blessé. Les blessures arrivent souvent au point de plus grande faiblesse.

Chaque semaine, je vais écrire un sommaire de la semaine. Et c’est exactement ça : un sommaire. Donc je n’explique pas l’intensité, mon sommeil, ma nourriture etc (c’est tout écrit dans mon journal complet). Mais il y aura beaucoup d’articles sur le site pour expliquer l’entrainement.