Pour un athlète, il y a deux types de douleur. La douleur de la discipline et la douleur du regret.

La douleur de la discipline :

  • pousser dans une course, même si votre corps vous dit de ralenti
  • l'inconfort que vous devez supporter lorsque vous faites une séance difficile
  • sortir d'un lit bien chaud pour aller courir un matin froid et sombre
  • faire des renforcements quand vous préfèreriez regarder la télé
  • travailler dur sur l’avant dernière répétition plutôt que de sauver un peu d’énergie pour paraître mieux sur la dernière répétition
  • boire de l'eau plutôt que du coca
  • aller se coucher tôt plutôt que de discuter avec des amis sur internet
  • ….


La douleur du regret :

  • abandonner une course
  • rater une qualification parce que vous vouliez éviter quelques minutes d'inconfort
  • être en colère parce vous avez été battus (probablement à cause des séances que vous avez manquées quelques semaines avant)
  • se sentir coupable de ne pas être allé à l’entrainement
  • terminer 4ème alors que si vous aviez vous entrainé comme prévu et aviez fait les renforcements hebdomadaires vous auriez peut-être obtenu une médaille
  • ne pas avoir eu l'audace d'essayer quelque chose de nouveau dans une course et ne pas connaitre vos limites
  • ne pas avoir tout donné dans le dernier tour et avoir loupé de peu votre record ou une meilleure position
  • regarder en arrière dans 20, 30, 40 ans, et vous demander ce que vous auriez pu réaliser si vous aviez vraiment essayé
  • .…

La douleur de la discipline est une expérience à court terme qui est enrichissante, addictive et qui vous emmène vers vos résultats et vous laisse avec une vie pleine de souvenirs de satisfaction, de victoires, de records personnels etc

La douleur du regret est une douleur à vie, la déception devant les occasions qui se sont présentées tout au long du chemin mais que nous avons manquées.

L’athlétisme (comme la vie) est parfois douloureux. Vous ne pouvez pas l'éviter, mais vous pouvez choisir le type de douleur que vous voulez. C'est l'une ou l'autre, et c'est un choix continu. La douleur du regret est une douleur plus grande que la douleur de la discipline.

La douleur du regret est la maladie. La douleur de la discipline est le vaccin.

Si vous ne choisissez pas la douleur de la discipline, alors vous optez automatiquement pour la douleur du regret. Qu'allez-vous choisir?

Comme d'habitude, c’est votre choix.