Si je pense à mes meilleures courses, je ne sais pas à quoi je pensais. Il n'y avait que de brèves pensées tactiques qui se glissaient constamment dans mon esprit au fur et à mesure que les courses se déroulaient. C'est pour ça que ça a été mes meilleures courses. Si je pense à mes pires courses, je me souviens encore de ce que je pensais. Et c'est pour ça qu'il s'agit de mes pires courses.

Si vous pensez à autre chose qu'à votre tactique pendant votre course, vous pensez trop.

Vous n'avez pas besoin de penser à ce que vous ressentez. Cela ne vous aidera pas, et cela ne fait pas partie de votre plan.

Avant votre course, pensez à votre objectif et décidez de ce que vous devez faire pour y parvenir. Une fois que vous savez ce que vous devez faire, oubliez votre objectif, oubliez le sommeil que vous n'avez pas eu la nuit d'avant, oubliez comment vos jambes se sentent, oubliez votre peur, oubliez votre dernière course, oubliez tout.

Une fois que le pistolet retentit, votre seule pensée devrait être votre tactique du moment. Si vous ne pouvez pas le faire, ne pensez pas. 'Pas de pensée' va battre la pensée négative ou distractive à chaque fois.

Comme d'habitude c'est votre choix.